Logo de l'Université d'Evry-Val-d'Essonne

Nouvelle Revue du Travail n°5

Indépendance et salariat

Porosité des statuts
 
Les sociologues constatent une « déstabilisation » du salariat depuis les années 1970 à travers la multiplication des formes d’emplois précaires. L’émergence de statuts d’emplois hybrides entre salariat et travail indépendant (avec de nouveaux statuts juridiques) s’observe dans la plupart des pays occidentaux. Les pouvoirs publics encouragent les chômeurs à « créer leur propre emploi » à travers des dispositifs dont le but affiché est de sécuriser les parcours de ceux qui veulent s’engager dans la voie de l’indépendance.

Ce Corpus de La Nouvelle Revue du Travail entrouvre les portes de secteurs diversifiés, avec des qualifications variées, en traitant des contrats d’usage, du tiers employeur, de l’auto-entrepreneuriat, du tâcheronnat ou des coopératives d’activité. Trois cas de figure se présentent : le salariat peut se rapprocher de l’indépendance, les deux statuts peuvent se cumuler et, si l’indépendance peut dans certaines conditions être le moyen de s’affranchir de la dépendance propre au salariat, elle peut aussi être envisagée comme un moyen d’échapper au chômage. 
Peut-on encore opposer si facilement ceux qui travaillent « pour eux-mêmes » et ceux qui travaillent « pour le compte d’autrui », lorsque ce sont les mêmes individus qui adoptent, voire cumulent l’un ou l’autre des statuts ? Comment interpréter cette pluralité de formes de travail indépendant, et le brouillage de statuts qui l’accompagne ? En réunissant des articles explorant des terrains et des dispositifs hétérogènes – pour certains émergents et pour d’autres plus anciens –, ce dossier contribue à éclairer ces mutations du monde du travail.
 

Accès au site de la revue : http://nrt.revues.org/