Logo de l'Université d'Evry-Val-d'Essonne

Emploi et relation formation-emploi

Julien Choquet, Solene Coursaget, Gaëtan Flocco, Dominique Glaymann, Mélanie Guyonvarch, Sophie Parisot, Emmanuel Quenson, Pierre-Cedric Tia.

 

Dans une période marquée par une transformation du marché du travail et du système d’emploi avec une accélération de la redéfinition des activités professionnelles, les médiations entre formation et emploi représentent un enjeu majeur pour les politiques publiques. La formation, qu’elle soit initiale ou continue, est devenue un des principaux instruments de lutte contre le chômage des jeunes, de reconversion professionnelle des salariés et d’adaptation à l’emploi des adultes.

La démarche adoptée dans ces travaux défend une double originalité. Celle d’analyser les interactions entre les domaines de la formation et de l’emploi, alors que la plupart des recherches en sociologie procèdent à une étude séparée de ces activités sociales. La seconde originalité consiste à adopter une analyse socio-historique qui suppose que pour comprendre les changements du présent il est nécessaire d’étudier le passé. Ainsi, les décisions actuelles et leurs effets ne sont pas examinés sous l’angle de la nouveauté, mais sont systématiquement mis en perspective avec des dynamiques temporelles et sociales du passé afin d’en restituer les continuités et les ruptures. Les principales thématiques de recherche sont :

- Représentation de l’emploi en temps de crise et réflexivité sur les mondes sociaux déstabilisés par la crise ;

- Enquêtes sur les perspectives émancipatrices portées par les dispositifs se réclamant d’une nouvelle conciliation entre flexibilité de l’emploi et sécurité des personnes ;

- Recherches sur le vécu de la précarisation et le désir d’émancipation/ libération

- L’émergence d’un individu tacticien-opportuniste (réflexif) en les besoins de solidarité sur fond de communautés imaginaires éclatées (pluralité des mondeS du travail, composition multiethnique)

- Questionnement de l’habitus de la performance, la socialisation à la concurrence, valeurs et normes de crise/ en crise.